Mon Panier

Vous n'avez aucun item dans votre panier.

Web-formation 113.2 Bigorexie et initiation nutrition sportive

Formation 113.2 : 125$ ou si achat de 2 formations: 250$ (taxes incluses) Dépistage et compréhension de la bigorexie. Initiation à la nutrition sportive avec Isabelle Labrecque, candidate PHD, Maxime St-Onge PHD et Evelyne Deblock Dt.P., M.Sc. Cliquez ici pour voir le programme de la formation 113.2 CONVERSIONS: 185$ (160.91$+ taxes) 125$ ($108.72 $ + taxes)

FORMATION 113.2 Bigorexie et nutrition sportive

Endroit: HÔTEL UNIVERSEL, 5000, Sherbrooke, Montréal, QC H1N 1E7

Date: Dimanche, 2 juin 2013 de 8h30 à 17h00

De plus en plus, les nutritionnistes sont confrontées à des clients (majoritairement des hommes) qui se trouvent trop petits alors qu’ils ont une taille normale. Comment intervenir sans nuire? Voilà la question à laquelle nous tenterons de répondre en tant que nutritionnistes dans le cadre de cette formation. Il importe également de connaître les limites professionnelles à ne pas franchir, considérant que la psychothérapie est un acte réservé aux psychologues. Cette formation a pour objectif d'offrir une opportunité de découvrir la sphère de la nutrition sportive et l'approche à préconiser selon que l'on travaille avec une personne obèse désireuse de perdre du poids par la pratique de l'activité physique versus un athlète de haut niveau soucieux d'améliorer sa performance sportive. Cette formation permettra de mettre à jour vos connaissances dans le domaine des suppléments alimentaires, des formules de calculs des besoins énergétiques et hydriques, et de confronter la réalité du terrain à la théorie. De la théorie à la pratique, est-ce utopie?

Programme de la journée

8h30 Arrivée des nutritionnistes

9h00 à 10h15 Présentation sur le bigorexie par Isabelle Labrecque

Sous la direction du Dr Catherine Bégin, directrice de l’Unité spécialisée en évaluation et traitement des problématiques du poids, Isabelle Labrecque est candidate en 3e année au doctorat en psychologie à l’Université Laval. Dans le cadre de sa formation doctorale (D.Psy, doctorat clinique), elle a choisi un projet de recherche dans le domaine des troubles des conduites alimentaires. C’est en constatant autour d’elle l’installation d’une certaine norme sociale chez les hommes en ce qui a trait au corps, celle-ci pouvant se résumer ainsi : « soyez gros, mais gros de muscle seulement », qu'elle a eu le goût de se pencher sur ces préoccupations corporelles typiques chez les hommes, plus spécifiquement sur une problématique encore méconnue, communément appeler « bigorexie ». Dans le cadre de son recrutement, elle a fait des entrevues diagnostiques de la dysmorphie musculaire (bigorexie) auprès d’hommes âgés entre 18 et 35 ans préoccupés par le développement de leur masse musculaire.

Objectifs de la formation

Définir la dysmorphie musculaire (bigorexie):

Critères diagnostiques proposés et s'attarder aux caractéristiques centrales du trouble; Préoccupation, excessive, peur d'être insuffisamment mince et musclé; Présence d'un double préoccupation, différente des préoccupations féminines, davantage axées sur la minceur; Conséquences associées (ex.: critère B1 = abandons fréquents des activités sociales [...]).

Connaître l'évolution de la reconnaissance clinique du trouble:

  • Problématique: première apparition dans la littérature scientifique en 1993, évolution de la terminologie clinique dans le temps (anorexie inversée à dysmorphie musculaire);
  • Classification diagnostique et son évolution (trouble des conduites alimentaires à peur d'une dysmorphie corporelle;
  • Controverse dans la littérature: trouble alimentaire vs. peur d'une dysmorphie corporelle vs. trouble anxieux); Dysmorphie musculaire vs. anorexie: éléments communs (manifestations cliniques, présentation clinique stéréotypée et processus sous-jacents).

    Comprendre les facteurs corrélés à la problématique (facteurs étiologiques absents, aucune étude longitudinale):

  • Facteurs biologiques (peu connus), psychologiques (estime de soi principalement) et socieux (media, sport, surplus ou poids insuffisant étant jeune, etc.);
  • Référence aux facteurs pour faciliter le dépistage (ex: le fait de participer à un sport dont la force/musculature est valorisée en est un, donc on garde un oeil);
  • Facteurs psychologiques (estime de soi): discuter de la symbolique de la masse musculaire pour les hommes d'aujourd'hui, faire un parallèle avec les propos tenus lors des entrevues diagnostiques auprès d'hommes préoccupés par le développement de leur masse musculaire (ex: confiance augmentée, impression d'un pouvoir de séduction plus grand, etc.).
  • Savoir dépister la dysmorphie musculaire:

    Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester.

    10h15 à 10h30 (10h25 à 10h30, échange avec Mériane, marathonienne sur sa création de galette Chocogo) Pause santé

    10h30 à 12h30 Plan de formation sur la nutrition sportive

    Maxime St-Onge est le co-fondateur et actuel président de Synemorphose inc. Il est détenteur d’un baccalauréat en enseignement de l’activité physique (Université du Québec à Montréal, 1998), d’une maîtrise en nutrition (Université de Montréal, 2003) et titulaire d’un doctorat en science de l’activité physique (Université de Montréal, 2009). Ses champs d’intérêts et d’expertise gravitent autour de l’évaluation de la dépense énergétique et de la composition corporelle. Il s’intéresse particulièrement aux facteurs qui influencent la dépense énergétique journalière et qui sous-tendent les modifications de composition corporelle. Maxime est auteur et co-auteur de publications scientifiques et porte un intérêt tout particulier à la vulgarisation scientifique, ce qui l’amène à publier également des articles grand public. Il alimente régulièrement son blogue drkin.com. Généralement, ses articles cherchent à expliquer et démystifier de nombreux mythes en matière d’activité physique, d’entraînement et de nutrition.

    C’est avec fierté qu’il applique les principes qu’il véhicule à ses athlètes qui performent dans le domaine du fitness. Suivant une approche méthodique, il cherche constamment à retourner aux sources afin de mieux comprendre et d’innover dans son approche. Souvent à contre-courant, il n’hésite pas à remettre en question les approches traditionnelles afin de tenter de repousser les limites du potentiel humain.

    Prendre en charge d’une athlète de Modèle Fitness/Fitness/Figure/Culturisme et être en mesure d’évaluer adéquatement les besoins nutritionnels de ce type d’athlète en considérant les marqueurs d’évaluation suivants:

    Composition corporelle:

    Métabolisme énergétique:

    Être en mesure de reconnaître la pertinence, les conséquences et les risques de l'utilisation d'aides ergogènes en fonction des besoins spécifiques de l'athlète:

    Evelyne Deblock a complété son diplôme de baccalauréat en nutrition à l’Université de Montréal et sa maîtrise en nutrition sportive à cette même université. Son mémoire de maitrise avait pour objet le gain de masse musculaire chez la femme et les besoins nutritionnels pour y arriver. Elle est membre de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec (OPDQ) et a toujours travaillé auprès d’une clientèle sportive, que ce soit avec des athlètes ou des adultes qui aspirent à retrouver la forme et la santé. Nutritionniste clinicienne dans plusieurs centres de sport, elle a aussi pratiqué auprès des médecins associés aux Alouettes et à l’Impact. Elle a elle-même été une athlète, membre de l’équipe de volleyball universitaire des Carabins de l’Université de Montréal et professeure de vélo stationnaire, sans compter qu’elle aime toujours essayer les nouveaux sports afin de vivre les besoins nutritionnels des athlètes qu’elle rencontre. Passionnée par la nutrition, elle a donné plusieurs conférences, enseigné au collégial et à l’université et propage ses connaissances au grand public grâce à sa collaboration dans le magazine Fitness Quebec Magazine et le magazine Espaces. Aujourd’hui coordonnatrice de la MClinique au Midtown Le Sporting Club Sanctuaire, Evelyne se distingue par son professionnalisme, sa rigueur dans ses interventions nutritionnelles et son enthousiasme pour une alimentation qui permettra à tout athlète de repousser ses limites ou tout individu de retrouver le plaisir dans une saine alimentation équilibrée.

    Être en mesure de synchroniser les besoins nutritionnels de l'athlète en fonction des différents cycles de préparation:

    Phase d'introduction

    Stabilisation des apports

    Phase de développement

    Synchromisme des apports avec les besoins spécifiques:

    Phase de pré-compétition

    Phase de compétition

    Phase de transition

    12h30 à 13h30 Diner santé à la découverte de nouvelles saveurs

    13h30 à 15h00 Rencontre d'échange et de partages scientifiques

    15h00 à 15h15 Pause santé

    15h15 à 16h58 Études de cas avec la note ADIME avec Linda Montpetit Dt.P. et Audrey Cyr Dt.P. M.Sc.

    16h58 Tirage cadeaux, remise du questionnaire pour l'obtention des UFC

    17h00 Fin de la rencontre

    L'OPDQ attribue les unités de formation continue (UFC) au moment de l'inspection professionnelle lors de la présentation de l'attestation émise par Harmonie Santé. Vous devez donc CONSERVER une copie papier. Des frais de 20$/formation seront exigés en cas de perte ou de ré-émission. Si vous ne recevez pas votre attestation dans les 2 semaines post-formation, veuillez nous écrire à info@harmoniesante.com ou nous joindre au 514-990-7128.

    Formation organisée par Marise Charron, nutritionniste avec la participation de Marlène Bouillon, nutritionniste, PhD.

    Merci de participer à nos formations.

    Nous écrire si vous avez des questions ou des difficultés.